1879 : école des filles

ECOLE-2Cette date est inscrite sur le fronton de l'ancienne école des filles avenue Landry. La construction de cette école est donc antérieure à la loi Jules Ferry ( 1881 ) concernant la gratuité, la laïcité et l'obligation de l'enseignement. En effet en 1879 l'école des filles de Dozulé était privée. Les cours étaient assurés dans les locaux du rez de chaussée, l'étage était un dortoir.

L'ancien presbytère

ANCIEN-PRESBYTERECette maison, située Rue du Plessi-Esmangard, est un ancien presbytère. En effet, l’église actuelle a été achevée en 1846. Auparavant, les paroissiens assistaient aux offices dans la chapelle du château de Silly, qui se trouvait à l’emplacement du cimetière actuel. Pour perpétuer le souvenir, l’abbé Durand a fait construire une chapelle à l’endroit où se trouvait l’ancienne Eglise.

Les anneaux rue Oinville

ANNEAUX--1Au début du 20ème siècle, le marché de Dozulé était très important. Déjà à la fin du 18ème siècle, il est mentionné sur la carte de Cassini. Ces anneaux servaient à attacher les chevaux qui tiraient les carrioles. Ces dernières transportaient les paysans et leurs produits le jour du marché. En 1920, on devait payer un droit de place pour être autorisé à vendre ses productions : botte de roseaux ou de foin, beurre, fromages, œufs, dinde, oie, poulet, canard, lapin, pigeon, fruits ou légumes, porc, veau, mouton, bœuf, vache, cheval et âne. Les droits étaient différents selon les produits, ils allaient de 5 centimes à 1,50 franc

Les Bornes IGN

 30 borne-IGNCes bornes indiquent l’altitude du lieu où elles se trouvent. Celle qui indique 31 m est placée sur le mur de la façade de l’église côté droit. L’autre qui affiche 33 m est placée prés de la bibliothèque Nicole Thiélens sur le mur de la mairie. Les collines qui entourent Dozulé culminent à environ 130 m.

Toutes ces bornes sont recensées dans « le répertoire des emplacements et altitudes des repéres » du nivellement général de la France établi et publié par l’Institut Géographique National (I.G.N.)

Le Château de Silly

Douves-chateau-de-SillyLes Vipart, famille notable de la région de Dozulé après les Silly ont édifié au XVII siècle un imposant château sur un terrain situé le long de la route de Cambremer à la sortie de Dozulé. Cet édifice entouré d’eau possédait quatre tours et de nombreuses dépendances dont la ferme de Silly. Aujourd’hui ce château a complètement disparu, mais on peut encore observer le mamelon entouré de douves sur lequel s’élevait cette construction. Plusieurs beaux bâtiments à colombages de la ferme de Silly témoignent

Lire la suite

Chemin de grande communication

PANNEAU-INDICATEURLa route départementale 675, ancienne nationale 175 s’appelait autrefois Chemin de Grande Communication n° 3 de Rouen à Caen. C’est cette voie de circulation importante qui a amené le bourg à se déplacer et à se développer avec l’installation des commerces. Le village précédent était situé autour de l’ancienne église. En 1921, cette route a été goudronnée, car les riverains se plaignaient de “la poussière considérable”.

Le Lavoir

LAVOIR1Au début du 20ème siècle, des femmes exerçaient le métier de laveuse. Elles se rendaient au lavoir municipal avec le linge sale de leurs clientes, qui était placé dans une lessiveuse. Le transport était assuré avec une brouette construite en bois. C’était un métier très dur, surtout l’hiver. Les lavandières travaillaient à genoux, elles brossaient, battaient le linge et le trempaient dans l’eau du lavoir. Le ligne lavé était entreposé sur des supports en bois afin qu’il s’égoutte. Le lavoir de Dozulé a été utilisé jusqu’aux années 1950 – 1955.

Le pensionnat

pensionnatUn pensionnat a été ouvert vers les années 1930 à l’école des garçons. Il accueillait, jusqu’à l’âge de 14 ans, une vingtaine de pensionnaires ; surtout des fils de cultivateurs et de commerçants. Le dortoir se trouvait à l’étage. C’était une gestion privée : la femme du directeur de l’école s’occupait de l’intendance. A son apogée, le pensionnat accueillit une petite quarantaine d’internes. Vers la fin des années 60, il ferma car avec le développement des transports scolaires, il n’avait plus son utilité.

Le Relais de Poste à Dozulé

Relai-de-posteDans le centre du Bourg de Dozulé au 61 Grande Rue se trouve un ancien relais de poste. Les relais de poste ont été créés par Louis XI en 1454, ce service était réservé uniquement au Roi. Henri IV va l’élargir aux privés. Les maîtres de postes avaient l’obligation de transporter le Roi puis l’Empereur. Aux archives des livres de poste, la première marque postale attestée de Dozulé date de 1746. A cette époque, le Bourg portait le nom de

Lire la suite

Maison place du Champ de Foire

Ancienne auberge dont la partie principale date du XVI siècle. Dans la cour intérieure, on trouve encore la table qui devait servir au tri des messages.
Les écuries étaient situées Rue des Artisans.